PARIS

Une journée à Montmartre, itinéraire #1

Aujourd’hui, nous vous emmenons passer une journée dans le village mythique de Montmartre, un de nos quartiers favoris ! Nous aimons y flâner et déambuler au fil des rues et des escaliers.

Nous vous proposons un itinéraire qui débute du côté du cimetière Saint-Vincent et qui se termine du côté de la Place du Tertre.

Montmartre : Du côté de la rue Saint-Vincent

  • Cimetière Saint-Vincent

Notre balade commence donc par le cimetière Saint-Vincent (6 rue Lucien Gaulard) près du métro Lamarck-Caulincourt. Montmartre compte trois cimetières dont le cimetière Montmartre (le plus grand), celui du Calvaire (le plus ancien cimetière de Paris) et le cimetière Saint-Vincent.

Ce cimetière est certainement le plus montmartrois des cimetières de la Butte car la majorité de ceux qui y sont enterrés ont marqué l’histoire du quartier.

On y trouve les tombes de Maurice Utrillo (1883-1955), peintre montmartrois, Eugène Boudin (1824-1898), précurseur de l’impressionnisme, Marcel Aymé (1902-1967) auteur des Contes du Chat Perché et du Passe-Muraille, et Michou (1931-2020), figure de la nuit parisienne.

cimetière Saint-Vincent
Tombe de Maurice Utrillo
Tombe de Michou
  • Cabaret Le Lapin Agile

En sortant du cimetière, nous empruntons la rue Saint-Vincent qui nous conduit vers le fameux cabaret Au Lapin Agile au croisement de la rue des Saules.

Cabaret Lapin Agile

Le cabaret a porté plusieurs noms, Au rendez-vous des voleurs puis Cabaret des Assassins… En 1880, le caricaturiste André Gill confectionne une enseigne : un lapin vêtu d’une redingote verte et d’une écharpe rouge s’échappant d’une marmite : le cabaret devient alors connu sous le nom Au Lapin à Gill, lequel sera vite transformé en Lapin Agile !

Au Lapin Agile
  • Vigne de Montmartre

En face du cabaret, vous pouvez voir la vigne de Montmartre. Officiellement nommée Le Clos Montmartre,  elle est fermée au public et n’ouvre ses portes qu’à de rares occasions , comme les journées du Patrimoine ou la Fête des Vendanges. La vigne appartient à la Ville de Paris et regroupe environ 1700 pieds issus de différents cépages.

la vigne de Montmartre
la vigne de Montmartre
  • Jardin sauvage Saint-Vincent

Revenons sur nos pas et retournons dans la rue Saint-Vincent. Après la vigne, se trouve le jardin sauvage Saint-Vincent. Ce jardin est laissé volontairement en friche depuis 1985. Dans cet espace en pente, des plantes sauvages (pavot somnifère, digitale pourpre, menthe aquatique), mais aussi insectes, oiseaux, petits mammifères et crevettes d’eau douce ont colonisé le lieu. Des visites guidées sont organisées.

  • Square Marcel Bleustein Blanchet

En poursuivant notre promenade, nous arrivons au square Marcel Bleustein Blanchet plus connu sous le nom du parc de la Turlure. Le square est construit sur plusieurs niveaux et plusieurs ambiances : vous pouvez admirer la Basilique du Sacré-Cœur, ou préférer l’ombre de la pergola de vigne et de glycine.

square Marcel Bleustein Blanchet

Montmartre : Du côté de la Maison Rose

Au bout du square, nous arrivons sur la rue du Chevalier de la Barre que nous remontons jusqu’à la rue du Mont-Cenis. A l’angle de cette rue et de la rue Cortot, nous arrivons devant le square Claude Charpentier. Se dresse devant nous le château d’eau de Montmartre. Il est aujourd’hui l’un des réservoirs principaux du quartier. L’eau stockée est distribuée sur la partie haute de la butte.

château d’eau
  • Musée de Montmartre

Poursuivons sur la rue Cortot. Un peu plus loin, nous passons devant le musée de Montmartre. Il prend place dans des anciennes maisons de la Butte. Ces résidences, entourées de jardins, furent le lieu de création de nombreux artistes tels qu’Auguste Renoir, Raoul Dufy, Suzanne Valadon ou Maurice Utrillo.

Musée Montmartre

Au sein du musée, vous pourrez appréciez les jardins Renoir. Ces jardins ont été nommés en souvenir d’Auguste Renoir, qui vécut sur place entre 1875 et 1877 et y peignit plusieurs chefs-d’œuvre, comme le Bal du moulin de la Galette, la Balançoire ou le Jardin de la rue Cortot.

Pour plus d’informations, consultez le site du musée qui rouvre le 19 mai.

https://museedemontmartre.fr/

  • La Maison Rose

En continuant la rue Cortot, au carrefour de cette même rue, le rue des Saules et de l’Abreuvoir ,nous nous retrouvons devant un des lieux les plus instagrammables de Paris : La Maison Rose. Elle doit notamment sa renommée aux tableaux de Maurice Utrillo, peintre des paysages urbains de la Butte.

Surplombée par une villa années 30, la bâtisse n’a que peu changé depuis 1910, époque à laquelle cette bicoque est une sorte de pension de famille, une gargote modeste où viennent se restaurer les artistes.

La Maison Rose
  • Place Dalida et Allée des Brouillards

Dans le prolongement de la rue de l’Abreuvoir , nous arrivons sur la Place Dalida où trône le buste de la chanteuse Dalida disparue en 1987.

Rue de l’Abreuvoir
Place Dalida

Depuis la place, nous prenons l’Allée des Brouillards. Cette allée romantique bordée de végétation tire son nom de la brume qui enveloppait le paysage.

Allée des Brouillards

En continuant l’allée des Brouillards, nous arrivons place Casadesus. Le square Suzanne Buisson se trouve juste sur la gauche. En continuant tout droit, nous arrivons sur l’avenue Junot.

Du côté de l’avenue Junot

Bordée d’hôtels particuliers et d’ateliers d’artiste, l’avenue Junot forme un arc de cercle à proximité de la rue Caulaincourt et de la rue Lepic. Elle est un lieu très prisé des célébrités et  a vu passer bien des artistes, parmi lesquels Claude Nougaro et Jacques Prévert.

avenue Junot
  • Villa Léandre

Pour se dépayser du côté du l’avenue Junot, allez voir la Villa Léandre, petite impasse fleurie bordée de maisons de style anglo-normand. Vous pouvez admirer les charmantes demeures mitoyennes avec des balcons en fer forgé ou des bow-windows.

Villa Léandre
Villa Léandre
  • Passage des Sorcières et Hameau des Artistes

L’avenue Junot est aussi bordée de ruelles privées dont le Passage des Sorcières et le Hameau des Artistes.

Reliant la rue Junot à la rue Lepic, le passage de la Sorcière intrigue en raison d’un gros bloc de pierre trônant en plein milieu. Ce drôle de rocher était autrefois une fontaine, autrement dit une “Sourcière”. Face au rocher se trouve un magnifique hôtel de luxe, l’Hôtel Particulier. Autrefois, la demaure abritait une femme aux allures de sorcière.

Passage des Sorcières

Le Hameau des Artistes est tout aussi privé. C’est une petite enclave qui abrite plusieurs maisons cossues et d’anciens ateliers d’artiste.

Hameau des Artistes

Nous n’avons malheureusement pu y pénétrer. Nous avions réussi il y a quelques années et quelle fut notre surprise en découvrant le Moulin Blute-Fin. S’y trouve également la Mire du Nord, une construction en pierre datant de 1736 édifiée pour matérialiser le méridien de Paris.

En continuant sur l’avenue Junot, nous passons devant le petit Théatre Lepic sur notre droite.

Théâtre Lepic
  • Place Marcel Aymé

Dans son prolongement nous nous retrouvons sur la place Marcel Aymé, plantée de cerisiers, et une curieuse œuvre sortant du mur « Le Passe-Muraille ».

Place Marcel Aymé

Le Passe-muraille est statue hommage à l’écrivain Marcel Aymé (1902-1967) et à la nouvelle fantastique parue en 1943 dans le recueil du même nom. La statue de bronze, signée Jean Marais (1913-1998), est devenue l’une des curiosités du quartier depuis son installation en 1989.

Le Passe-Muraille

Montmartre : Du côté de la place du Tertre

Après la placette, nous empruntons la rue Norvins, une des artères principales du vieux Montmartre. Le Consulat et en face, la Bonne Franquette sont deux enseignes où vinrent s’attabler tant de peintres et de poètes…

Le Consulat
La Bonne Franquette

Prenons la rue Saint-Rustique à gauche du Consulat. Elle offre une magnifique perspective sur la Basilique du Sacré-Cœur.

vue sur le Sacré-Cœur

Au bout de la rue, nous arrivons dans la rue du Mont-Cenis et en face se trouve la place Jean-Marais avec l’église Saint-Pierre de Montmartre.

Église Saint-Pierre de Montmartre

Reprenons notre promenade direction Place du Tertre à quelques mètres de là !

Place du Tertre

Cet endroit iconique de Montmartre était à l’origine une simple place publique, créée en 1635. Elle représentait le centre de la commune de Montmartre. Au XVIIIe siècle, des artistes bohèmes commencèrent peu à peu à fréquenter la place du Tertre. A la fin du XIXe siècle et au début du XXe, il était possible d’y croiser des peintres aujourd’hui internationalement reconnus tels que Picasso, Toulouse-Lautrec, ou encore Utrillo.

La place est devenue un lieu rempli de touristes venus admirer les peintres se trouvant sur le “carré aux artistes”. Aujourd’hui, les artistes attendent à nouveau les touristes !

Place du Tertre

Au bout de la place, nous arrivons en haut d’escaliers et un peu plus loin sur la rue Poulbot. Admirez la vue !

 

Notre premier itinéraire dans le village de Montmartre s’achève ainsi. Nous espérons que vous avez apprécié et que vous viendrez découvrir ou re-découvrir ce quartier si authentique !

Notre 2e itinéraire est aussi disponible : Une journée à Montmartre, itinéraire #2

Retrouvez également notre vidéo sur Montmartre ici :

A très bientôt pour suivre nos promenades dans nos belles régions !

N’hésitez pas à partager et commenter cet article !

 

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *